Berets Basques

Showing 1–12 of 24 results

Berets Basques

Beret Armée Vert

39,90

Berets Basques

Beret Basque Beige

34,90
34,90

Berets Basques

Beret Basque Blanc

34,90
34,90

Berets Basques

Beret Basque Bleu Gris

34,90

Berets Basques

Beret Basque Bleu Marine

34,90
34,90

Berets Basques

Beret Basque Chocolat

34,90

Berets Basques

Beret Basque Gris clair

34,90

Berets Basques

Beret Basque Gris foncé

34,90

Berets Basques

Beret Basque Jaune

34,90

BERET BASQUE : TRADITION À LA FRANÇAISE

Le béret n'est pas seulement un symbole de la France. Nous voyons tous les jours des bérets pour hommes portés par toutes les générations dans le monde entier. Acheter un béret basque sur beret-homme.fr, c'est la garantie de produits authentiques et de qualité. Le béret basque est sans aucun doute un couvre-chef qui existe encore dans notre monde de la culture et de la mode. En effet, le béret nous offre un grand nombre avantages : il est imperméable, chaud, et c'est un couvre-chef endurant. On l'a trouvé porté par toutes les générations et associé à des jeans, des blazers etc. En plus, vous saviez que le béret basque pour homme est un symbole fort de la tradition basque ?
[+]

COMMENT CHOISIR SON BÉRET BASQUE HOMME 

Le beret homme basque se décline en de nombreuses matières et couleurs. A la base, le véritable beret basque homme est constitué de laine et de couleur naturelle. Au fil des années, ce chapeau s’est modernisé et a traversé toutes les modes et époques. Désormais, on le retrouve en un grand nombre de coloris, des plus simples (vert, noir, rouge) aux plus fun tel que le orange, le jaune, le rose. Mais, en plus de son évolution de couleur, le beret basque homme est désormais disponible en cuir, en militaire, et dans de nombreuses matières encore. Alors n’hésitez plus à acheter beret basque !

COMMENT PORTER SON BASQUE BERET  

En forme de gâteau, de parasol ou de parapluie, ce petit chapeau rond n'est pas qu'un couvre-chef, c'est une façon de penser, un trait de personnalité. Un béret centré sur la tête signifie "je suis un classique, je l'accepte", sur le côté "je suis un artiste", cachez un sourcil, vous deviendrez un fashion victime.

Comment porter un béret basque ?

Le béret basque est la seule forme de couvre-chef qui s'adapte bien à toutes les formes de visage :  -Visage carré avec un menton pointu ; ou un visage rectangulaire avec un front large -  incliner d'un côté pour casser les règles du visage  -Visage rond, joufflue -  Ne pas enfoncer trop profond pour conserver le volume et éviter l'effet "boule" -Visage fin -  Surtout bien enfoncer sur le crâne si vous ne souhaitez pas ressembler à un champignon !  -Visage ovale - Comme vous le souhaitez !

Symbole de la France

Comme les baguettes ou le vin, le véritable beret basque  est un symbole de la France et de ses habitants. Depuis le XVIIIe siècle, elle est considérée comme une coiffe pour les créateurs et artistes tels qu'Auguste Rodin et Pablo Picasso. Aujourd'hui encore, les touristes étrangers ont le stéréotype d'un Français qui fait du vélo, achète une baguette, porte un pull rayé et un béret basque, et boit un verre de bon vin rouge. Ainsi, sa forme ronde unique, sans bords ni coins, et sa texture légère, soyeuse et douce font de cet accessoire un symbole du « so French ».

Béret basque, originaire du Pays Basque ?

Et non ! Comme dit le proverbe, "Lo berret queei bearnés!", on dit que le béret est d'origine béarnaise. Le Béarn est situé au pied des Pyrénées, à la frontière de l'Espagne et du Pays Basque français, et prétend être le berceau de ce couvre-chef. Il a été fabriqué à l'origine par des bergers du Béarn, il avait une forte odeur de mouton et rétrécissait quand il pleuvait. Il existe d’ailleurs une tradition ou les garçons de 10 ans reçoivent leur premier béret en entrant dans le monde des adultes. Cependant, le nom de cet accessoire vient du palais de Napoléon Bonaparte construit à Biarritz pour commémorer son épouse l'Impératrice Eugénie, car les ouvriers portaient ce chapeau. Depuis, le terme « béret basque » est entré dans l'imaginaire collectif.

Coiffe homme et femme

Le chapeau basque était généralement porté par les femmes dans les années 1930 et était un accessoire de mode unisexe. C'est le célèbre tailleur Coco Chanel (Coco Chanel) qui l'a montré sur le podium.​​ Grâce à lui, les États-Unis ont découvert ce nouveau couvre-chef et l'ont adopté très rapidement. Les messieurs ne seront pas en reste, car même si vous ne portez pas de pull rayé ou ne buvez pas d'alcool, vous pouvez toujours arborer fièrement votre béret. Au printemps et en automne, cet accessoire s'accorde parfaitement à votre look et vous protège du soleil, ou au contraire, il résiste au vent froid. Ces dernières années, les bérets ont régulièrement fait peau neuve dans l'industrie de la mode. Ainsi, mélanger les styles et les changer semble être la meilleure façon de s'habiller. Avec une veste en jean, vous aurez une tenue rock avec une touche d'ambiance rétro. N'attendez plus et retrouvez notre sélection de bérets basques ! Pourquoi ne pas le craquer ?

LE BERET BASQUE : UN PEU D’HISTOIRE 

Napoléon III était un grand amoureux de cette partie de la France. Il est venu à Biarritz pour superviser la construction du palais qu'il a construit pour son épouse, l'Impératrice Eugénie. L'empereur ne voyait que des personnes portant des bérets et croyait que les Basques étaient les inventeurs et les créateurs des bérets. Le « béret basque » tomba naturellement de sa bouche. Les chroniques de la gazette de l'époque n'osaient pas signaler les erreurs arbitraires et le nom tombait dans le langage courant. En 2000 avant Jésus-Christ, un bas-relief trouvé en Sardaigne représente un homme coiffé d'un béret. Au Danemark, 1000 ans avant la naissance du Christ, un homme a été retrouvé dans une tombe portant un béret. À diverses reprises en 2000, des documents nous ont rappelé que nos ancêtres portaient des bérets. Les prêtres du Moyen Âge savaient tous les bienfaits qu'ils pouvaient en tirer. Plus astucieusement, les bergers béarnais sont très bons en acupuncture et en épilation, ils confectionnent des jambières pour se protéger des épines et des morsures de serpents, ainsi que le légendaire béret. Ils ont remarqué l'étonnante qualité de leur laine de mouton et feutre ressenti par l'usage et les intempéries. Selon la légende de Beyrn, après le déluge, Noé emmena seul tous ses animaux sur son bateau. En inspectant sa cabine, il observa que la laine de mouton et d'autres produits en laine avaient été piétinés et se mouillaient sous la température. Amalgame flexible, le feutre est né. Cette fascinante légende nous rappelle qu'il n'y a que deux manières de façonner les textiles à la fois : mailler (tricoter, tisser, etc.) et compacter le feutre.  

Un béret basque : l’origine

Les ancêtres des bérets se positionnaient comme une sorte de pèlerins qui couvraient la tête et les épaules des soldats romains qui occupaient le Béarn Vallée d'Aspe. Les Romains sont partis, l'idée a été retenue par les habitants, mais adaptée aux ressources locales et réduite à l'essentiel : la coiffure. Ainsi, les bergers béarnais des vallées d'Aspe et d'Ossau se sont mis à tisser des bérets, d'abord pour eux-mêmes, puis pour leurs voisins, d'abord pour les Basques, puis pour les Gascons et les Landes. Grâce au colporteur, ça s'est propagé. Laine non teinte depuis l'origine, selon l'occupation et l'origine du propriétaire, sa couleur et son diamètre et la façon de s'habiller varient. Elle a également été retrouvée de diverses manières, comme Beyloc en Béarn, sa région d'origine, sculptée sur la pierre d'une église du XIIIe siècle, où elle est recouverte de trois statues à portail. Les marins basques ont contribué à cette propagation, à tel point que dans l'archipel français de Saint-Pierre et Miquelon à Terre-Neuve, on dit que lorsqu'il neige, il « pleut le béret basque ». Le béret est alors d’origine béarnaise, du mot « basque » qui est attribué aux voisins du Béarn, qui lui sont assez rapidement devenus fidèles. Un autre exode fait connaître le béret : il se déplace du village à la ville au XIXe siècle : bientôt, il protège les écoliers, les enseignants et les ouvriers du soleil et de la pluie. Depuis le début du XVIe siècle, il est apparu à plusieurs reprises sur la tête des soldats. En 1805, la garde personnelle de Napoléon Ier était dotée de bérets bleus, que l'on peut observer à diverses reprises lors de conflits armés. En 1891, le beret fait partie de la tenue officielle de cérémonie du régiment de Chasseurs Alpins créé il y a deux ans. A cet effet, il a des dimensions précises, une surface plane de 30 cm, un cor de chasse sur le côté droit, et un surnom : « tarte ». Au fil du temps mais également des conflits, il a été adopté par de nombreux pays et armées : parachutistes, tankistes, pilotes, légionnaires, etc. Les bérets sont également apparus sur les sportifs : golfeurs, grimpeurs, tennismen, cyclistes, etc., ainsi que sur les joueurs de pelote basque. Il est utilisé par les sauteurs du jeu Landers Bull, qui mettent les pieds ensemble avant de faire certains sauts ou certains écarts (la fronde a un béret brodé assorti à leur haut court). Il occupe la zone marécageuse des Landers depuis un niveau élevé, juché sur la tête d'un berger sur pilotis. La caractéristique de base du "BERET BASQUE" est le tricotage d'abord puis le feutrage, ce qui le rend doux et a une résistance inégalée aux intempéries, ce qui est différent des bérets irlandais ou écossais tricotés. Dans chaque province du Pays Basque, il existe un diamètre extérieur appelé plateau.Cette taille en pouces donne le look que vous recherchez lorsque vous portez ce couvre-chef.